Neilyoung Forumeast

Forum Neil YOUNG francophone
 
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jazz: Quelques références

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
matthias
William Vieux Jambon.
William Vieux Jambon.
avatar

Nombre de messages : 1149
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 31 Jan - 16:31

@Powderbloom a écrit:
@matthias a écrit:
Si tu ne veux pas te tromper, prend un album de Coltrane. Garantie sans risque Smile

Ouais mais fais gaffe à certains albums si t'as pas trop l'oreille exercée.
Oui tu as raison, Ascension par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Powderbloom
"J'aime étrangler de petits animaux..."

avatar

Nombre de messages : 2371
Localisation : i teach tábhairne ar an aigéan
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 31 Jan - 16:45

@matthias a écrit:
@Powderbloom a écrit:


Ouais mais fais gaffe à certains albums si t'as pas trop l'oreille exercée.
Oui tu as raison, Ascension par exemple.

Même A Love Supreme peut décontenancer. Ballads est pas mal comme entrée en matière je trouve
Revenir en haut Aller en bas
matthias
William Vieux Jambon.
William Vieux Jambon.
avatar

Nombre de messages : 1149
Date d'inscription : 27/10/2009

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 31 Jan - 17:03

@Powderbloom a écrit:
@matthias a écrit:

Oui tu as raison, Ascension par exemple.

Même A Love Supreme peut décontenancer. Ballads est pas mal comme entrée en matière je trouve
Perso j'ai commencer par A Love Supreme. Honnetement je vais pas dire que j'ai adoré la première fois mais j'y est trouvé de bonne chose et puis Crazy Bear, il me semble (?) n'a plus 15 ans Laughing
Ballads, je l'ai pas encore écouté donc je conseillerais My Favourite Things, qui est très accessible comme disque de Jazz.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 44
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 31 Jan - 21:39

Si on veut entre chez Coltrane en douceur, c'est via Blue Train qu'il faut le faire, à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Esther
Charly O'leg
Charly O'leg
avatar

Nombre de messages : 8293
Age : 44
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Jazz: Quelques références   Dim 31 Jan - 22:28

JEANNE LEE & RAN BLAKE: The newest sound around



L
a première fois que j’ai vu ce disque, c’était dans un endroit singulier. Comment aurai-je pu penser tomber sur un tel disque chez un revendeur d’électro-ménager, qui s’est récemment développé en vendant des articles culturels…. En parcourant les rayons, je m’attendais à trouver du jazz courant, les Davis, Coltrane, voire Meldhau, bref des noms qui vendent. Et puis tout à coup, je tombe sur cette pochette. Elle m’attire, j’aime son esthétique, mais je ne m’attends pas à aller plus loin, pourtant, au verso, il affiche généreusement 6 €. Il n’en finit plus d’attirer mon attention avec de tels apparats… Photo noir et blanc au dos, des deux artistes. Piano / voix ; mouais, pas trop mon truc d’habitude, mais bon, allons-y, j’aime vraiment la pochette…

La première fois que j’ai glissé la galette dans mon lecteur : Boum ! Sur le cul, comme on dit. Cà démarre avec des notes de piano entre Satie et le contemporain. Ce disque ne va pas se laisser apprivoiser aussi facilement, c’est une évidence. Et puis voilà que la voix se place. Crépusculaire et chaude. On y entend de tout, du jazz, de la musique contemporaine, de la soul, et du gospel. Et du silence, tout ce silence. JEANNE LEE possède une voix littéralement envoûtante et RAN BLAKE, un toucher chaotique, mais le tout se marie magnifiquement… Tout le long du disque, je reste dans un silence religieux à ne pas en croire mes oreilles, jusqu’au moment le plus bouleversant du disque, un a capella de « Sometimes I feel like a motherless child » (le disque comporte plusieurs a capella), et là, je rends les armes, je me laisser emporter. Sans doute pour toujours.

La première fois que je suis entré dans ce magasin, je ne me doutais pas que je rencontrerai ce disque. Je me méfierais un peu plus des première fois, désormais.